Actualités de Revel

La maîtrise de l’éclairage public est une source importante de réduction des consommations électriques mais elle représente également des enjeux environnementaux et sociaux :

  • sécurité des personnes et des biens ;
  • maîtrise de la consommation d’énergie ;
  • diminution des nuisances lumineuses (pollution du ciel nocturne) ;
  • collecte et recyclage du matériel usagé.

Quelques chiffres clés :

  • 9,5 millions de points lumineux en France ;
  • 45 % des luminaires d’éclairage public ont plus de 25 ans ;
  • 50 à 75 % d’économies d’énergie possibles.

En France, le poids de l’éclairage public dans les finances locales représente :

  • 17 % de leur budget ;
  • 37 % de leur facture d’électricité soit 23 % de la facture globale d’énergie ;
  • 16 % de leurs consommations toutes énergies confondues.

Ce poste de dépenses est d’autant plus gourmand dans le budget des collectivités, qu’aujourd’hui, nombre d’entre elles sont confrontées au vieillissement des équipements d’éclairage devenus obsolètes et inutilement énergivores.

C’est pourquoi, la commune de Revel s’engage depuis 2014 à remplacer l’ensemble des lampes à sodium présentes dans son éclairage public. En effet, 600 luminaires ont déjà été remplacés entre 2014 et 2018 et 780 le seront entre 2020 et 2022. D’ici la fin du mandat, la totalité des lampes à sodium seront donc changées. Le renouvellement des anciennes lampes par des diodes électroluminescentes (LED) permet donc de moduler la puissance d’éclairage (jusqu’à 70 %) en fonction des usages et de réduire fortement la facture d’électricité.

Revel a aussi mené une politique d’effacement de points lumineux pour le bienfait de la biodiversité. En effet, l’éclairage public a un effet d’attraction sur certaines espèces d’insectes, ce qui peut freiner leur reproduction et impacter toute la chaîne alimentaire qui en dépend. A l’inverse, la lumière peut aussi avoir un effet barrière pour les populations lucifuges. Certaines espèces de chauves-souris sont, par exemple, incommodées par la lumière et ne peuvent plus se déplacer pour se nourrir ou se reproduire.

Toujours dans un souci de transition écologique, la commune de Revel a également, depuis le mois de février, éteint le panneau lumineux la nuit entre 23h et 6h.